Des lauréats du Nobel qui ne le méritaient pas

未能成功加载,请稍后再试
0/0

诺贝尔奖普遍被认为是所颁奖的领域内重要的奖项,但是它并非无懈可击,该奖项多次奖励了不太值得称赞的科学发现。当然对科学的追寻总避免不了走点弯路,今天我们来看看是否有名不副实的奖励~

Albert Einstein, Marie Curie, Robert Koch, Max Planck, Werner Heisenberg font partie des stars du Nobel. Ils ont marqué la science d'une empreinte indélébile.

Pourtant, le Nobel n'est pas infaillible. Plusieurs fois, le prix a récompensé des découvertes scientifiques moyennement recommandables. Voici le top 3 des Nobel pas vraiment mérités.

Numéro 3, monsieur Johannes Fibiger. En 1926, ce médecin danois rafle le prix nobel pour sa "découverte du Spiroptera carcinoma". Derrière ce nom barbare se cache un ver parasite qui aurait une fâcheuse tendance à déclencher des cancers.

L'expérience de Johannes Fibiger est simple. Il sélectionne des blattes porteuses du parasite. Il les donne à manger à une bande de rats de laboratoire et il observe le tout. Résultat, cette alimentation déclenche une démultiplication des cellules dans l'estomac des rats. Autrement dit, selon Fibiger, l'ingestion de ce ver parasite entraîne un cancer.

Sauf quec'est faux. Quelques années plus tard, d'autres médecins reprennent ces expériences et constatent l'erreur. La cause des tumeurs n'est pas le parasite, mais le régime alimentaire des rats. Effectivement, mises à part des blattes, les rats de Fibiger ne consomment que du pain et de l'eau.

De quoi s'assurer une bonne carence en vitamine A qui justement peut être responsable des tumeurs observées. Cerise sur le gâteau, les tumeurs étudiées par Fibiger étaient en grande partie bénignes et non pas cancéreuses.

Numéro 2, monsieur Enrico Fermi. En 1938, l'éminent physicien italien reçoit le Nobel de physique pour "sa démonstration de l'existence de nouveaux éléments radioactifs".

Au départ, l'idée de Fermi, c'est de fabriquer des atomes très lourds. Encore plus lourds que l'Uranium, qui à l'époque, tient le haut du classement avec 92 protons dans son noyau.

Pour y parvenir, Fermi bombarde des neutrons sur de l'uranium, en espérant que les noyaux des atomes finiront par absorber ces neutrons pour ensuite les transformer en protons.

De prime abord, son expérience est un franc succès puisqu'elle produit deux nouveaux éléments. L'interprétation de Fermi est la suivante : il a fabriqué de l'Ausénium contenant 93 protons et de l'Hespérium qui en compte 94.

下载全新《每日法语听力》客户端,查看完整内容