Le sac d'Iris Jimenez, journaliste

未能成功加载,请稍后再试
0/0

Voilà mon sac. Je ne suis pas nationaliste ni nostalgique de la période Swissair mais l'homme de ma vie me l'a offert parce qu'il était assez grand. Et puis c'est un souvenir d'un voyage en Grèce, à Delphes.

On l'a trouvé dans une boutique underground avec des jeunes aux cheveux roses qui vendaient ça et il me l'a offert aussi parce que j'ai besoin de mettre énormément de choses dans mon sac et en général, en plus de mon sac, j'ai toujours plein de sacs en plastique et ça l'agace, voilà.

Et comme il est toujours ouvert, je sais pas pourquoi mais comme j'ai beaucoup de choses, y'a un petit sifflet si jamais il y a un pickpocket.

Des dossiers, il y a toujours plein de chimieet puis un livre, toujours un bouquin quand je m'ennuie, avec un marque-page de mon fils.

J'ai des fils très très bricoleurset ah oui ça c'est un DVD que je dois rendre, super bien, je le recommande. Je sais pas de quand il date, je l'ai vu dernièrement

Une lettre, avec une amie on s'écrit, c'est nouveau, ça fait deux ans qu'on fait ça régulièrement et ça nous change des emails. L'agenda, j'ai un petit agenda parce que j'ai pas de iPhone ou iPad ou je ne sais quoi

Sac à puces. J'ai un vieux téléphone. Mais qu'est-ce que j'en ai fait ? Surtout jamais, ne jamais être esclave de ces objets-, non.

Parce qu'après, c'est vous qui êtes au service de l'objet et ça, j'ai pas envie, ce qui ne m'empêche pas quand je rentre chez moi de dire à tout le monde « Poussez-vous, je vais sur Internet ! ». Alors ça, c'était pour le petit message moralisateur.

BonjourAlors beaucoup de stylos, des globules, granules, gélules, crèmes pour les mains, crèmes contre les gerçures des lèvres, encore pour les lèvres, pour le nezPuis ça, ça épate mes enfants, ça a été offert par un magicien norvégien.

Nous sommes tous de grands enfants. Elle est passée la lumière ? Hein ? Tu la vois, tu la vois ?

Un rouge à lèvres, un rouge à lèvres rouge parce que ça, c'est un truc de filles, c'est pour éviter qu'on voie le reste des détails quand on est un petit peu fatigué, c'est le matinEh bien on met une bonne dose de rouge à lèvres et après on peut apprendre, comme on m'a appris, comme on apprend même aux plus sérieux des journalistes, à faire l'amour avec la caméra.

Et puis, une petite ruche, une ruche, voilà. Un petit monde en soi qu'on a trouvé un peu sciences naturelles, histoires du monde avec mes enfants. Plusieurs fois il m'est arrivé de jeter une feuille morte ou un caillou - parce que j'ai des cailloux aussi dans mon sac souvent - et ils me disent « Mais tu l'as mis mon caillou ? ». Et , vous dites « Je suis vraiment une mauvaise mère ! ».

Dans la vraie vie, si je devais garder un objet, ce seraient mes sousNon, un livre, toujours un livre, parce qu'alors, vraiment, du coup, ça vous apprend la patience et la douceur. « Pas de problème. T'as dix minutes de retard ? Pas de problème ! »

L'affaire est dans le sac.